Le veganisme célébré au Smmmile Festival à Paris

Le Smmmile Festival sera organisé ce week-end à paris. Il s’agit d’un festival où seront fêtés la pop et le véganisme. Il s’agit en fait d’une nouvelle tendance qui attire de plus en plus de personnes.

Le véganisme ou manger éthique

Dans le véganisme, l’individu ne manger plus des produits à base ou issus de l’exploitation animale, et d’adopter un comportement alimentaire éthique par rapport à l’animal, chaque jour.

Dans un premier temps il faut avoir une alimentation uniquement composée de produits végétariens sans viande ou produits à base de lait, de miel ou encore d’œufs. Par la suite, les personnes qui optent pour cette habitude alimentaire se séparent de produits à base de cuir, fourrure, soie. Celles-ci ne se servent que de produits d’entretien et de cosmétiques qui n’ont pas été utilisés sur les animaux et ne veulent pas prendre part aux distractions où les animaux sont utilisés comme la corrida, le cirque, les cercles de dégustation, les conférences, les cours de cuisine…

Ce mouvement ne fait que prendre de l’ampleur en France avec en plus de nombreux événements organisés. C’est le cas du festival Smmmile ce week-end qui tient sa première session. Lors de cet événement qui se tiendra au parc de la Villette, il sera question de musique pop, de culture. Les organisateurs ont prévu des projections, des concerts, des conférences. En plus, plusieurs ateliers de cuisine seront organisés. Les curieux ou les amoureux de cuisine pourront se rendre à la petite Halle samedi soir. Il sera possible d’aller déguster un plat gastronomique préparé par le chef étoilé, Pietro Leemann.

Une habitude alimentaire qui prend du terrain en France

Actuellement, près de 525 millions de personnes ont adopté cette nouvelle habitude alimentaire à travers le monde. Un sondage de Terra Eco révèle que 3% des français adoptent un régime végétarien. Quant aux Véganes en France on n’en recense, 800 000, comme l’indique avec prudence, Alexandra Blanc, représentante de l’Association Vegan Impact.

Élodie Vieille-Blanchard, qui dirige l’Association Végétarienne de France, explique qu’il n’est pas facile de chiffrer le véganisme par le fait que la tendance est encore récente. «C’est uniquement depuis deux ans que les Français ont commencé à le connaître. Mais, nous recherchons un nombre assez conséquent de personnes végétariennes pour être nombreux».

Mais selon Daniel Boy, spécialiste en sociologie, cette tendance allait continuer à se développer dans les prochaines années » car j’ai remarqué qu’il y a de plus en plus de personnes qui sont intéressées par cette tendance et parmi elles, il y a de plus en plus de des jeunes femmes.