La Banque Centrale de Chine baisse ses taux d’intérêts

C’est la sixième fois en six mois: la Banque Centrale chinoise vient de l’annoncer. Elle baisse de nouveau ses taux d’intérêts. La nouvelle est tombée vendredi. La Banque Centrale chinoise a de nouveau choisit de baisser le montant des liquidités, que les banques chinoises sont tenues de garder en réserve. Il s’agit pourtant de réserves, qui ont pour objectif de stimuler le marché chinois, mais aussi le crédit.

001372a0e6ec1462ca3e06Il s’agit d’une politique financière chinoise très accommodante. Une situation qui semble se répéter, car cela avait déjà été observé lors de la crise financière de 2008-2009. Pékin se trouve donc très préoccupé, face à une situation économique qui apparaît comme très régulièrement dégradée ces derniers mois.

La Chine, deuxième économie mondiale, a vu sa croissance tomber à 6,99 % ce troisième trimestre. Ce pays pourrait même afficher son pire niveau depuis 25 ans.

En parallèle, la BPC a annoncé vendredi des mesures, qui laissent supposer une volonté de faire avancer le dossier de la réforme financière. Une réforme du système économique jugée nécessaire par de nombreux observateurs, pour pouvoir relancer le marché. La Banque Centrale chinoise a donc totalement supprimé le plafonnement des taux de dépôt. En théorie, cela devrait permettre aux banques chinoises, de fixer elles même leurs taux d’intérêt, en raison du risque encouru estimé.

Selon certains analystes, cela revient à supprimer une distorsion des taux de crédit, qui générait jusque-là, des investissements futiles dans le pays.

24h plus tôt, c’est la banque Centrale Européenne qui avait sous-entendu de nouvelles initiatives dès le mois de novembre 2015, pour endiguer la baisse des prix dans la zone euro.

Selon certains journalistes, la moitié des banques centrales mondiales se trouve en mode « assouplissement », face au contexte économique actuel.

La BPC a même annoncé que son taux de prêt sur 1 an serait réduit d’un quart de point.