Etats-Unis: la vague de tricherie de Volkswagen avait commencé en 2009

Le constructeur allemand Volkswagen et ses filiales Audi et Porsche ont procédé à l’installation des logiciels destinés à tromper les règles anti-pollution aux Etats-Unis sur les moteurs diesel (V6 3 litres) sur les modèles créés dès 2009, d’après une annonce de l’agence de protection de l’environnement américaine (EPA) faite ce vendredi.

0,,18723974_303,00Au début du mois de novembre, l’EPA avait émis des accusations similaires contre des voitures des trois marques dotés du même moteur mais dont la production a commencé dès 2014. A l’époque le constructeur allemand les avait rejetées.
« Lors d’une réunion jeudi, des responsables de VW et d’Audi ont déclaré à l’EPA que les problèmes qui avaient été identifiés le 2 novembre sont étendus à tous les moteurs diesel de 3 litres équipant les voitures modèles de 2009 à 2016 », écrit l’autorité dans un communiqué, promettant de poursuivre ses enquêtes et de prendre des « mesures appropriées ».

Appelé par l’AFP, Julia Valentine, une porte-parole, a signalé que les logiciels truqueurs de VW ont également été installés sur des Porsches depuis 2009. Ce sont totalement 75.000 véhicules de plus qui sont concernés aux Etats-Unis.
Volkswagen, Audi et Porsche ont déjà arrêté la vente des modèles 2014-2016 accusés. Vendredi, les deux premiers, revendiqués par l’AFP, n’ont pas répondu dans l’immédiat.
Ces nouvelles accusations arrivent quelques heures avant qu’expire le délai donné au groupe allemand pour fournir une solution de réparation.

Le constructeur qui dispose de 12 marques, qui conçoit environ 300 modèles, a révélé en septembre que les moteurs diesel de onze millions de véhicules dans le monde étaient dotés d’un logiciel qui peut tromper les résultats des tests antipollution.